Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 17 | 1 février 2018

Arts

La réalité artistique augmentée

En février, le Mois Multi présentera une vision du monde hors normes grâce à des installations et à des performances en arts multidisciplinaires et électroniques

Par Pascale Guéricolas

Chaque hiver, les artistes impliqués dans le Mois Multi secouent la torpeur hivernale à Québec en immergeant le public dans de drôles d’expériences sonores ou visuelles, ou encore en le propulsant au cœur de spectacles déroutants. Une grande partie de ces activités se déroulent dans le quartier Saint-Roch à Québec, notamment à Méduse, la coopérative de centres d’artistes. L’Université Laval accueille également plusieurs spectacles et conférences à l’occasion de cet événement, qui se tiendra, cette année, du 2 au 25 février.

Le Laboratoire des nouvelles technologies de l’image, du son et de la scène (LANTISS) profite d’ailleurs de cet événement artistique, mais aussi de la journée Portes ouvertes de l’Université Laval, pour faire découvrir ses installations. Le Laboratoire de muséologie et d’ingénierie de la culture (LAMIC) offre, quant à lui, ses locaux à un spectacle littéraire inusité.

Le spectacle littéraire …Manquante, du collectif Les P’lis d’langue, débute par la projection d’une page blanche à l’écran. Cette page va se remplir au cours de la soirée en fonction des mots lancés par les spectateurs et des jeux littéraires imaginés par les performeurs Anaïs Palmers et Thomas Langlois, doctorant en littérature et arts de la scène et de l’écran. Le but: stimuler la créativité du public. À chaque spectacle, un texte nouveau est composé, un peu comme si l’on assistait à la naissance d’une idée, d’une œuvre dans le cerveau d’un artiste… Des musiciens et une dessinatrice, plongée elle aussi dans la création, contribuent à ce processus en émergence. «Une microsociété se développe entre les personnes présentes au fur et à mesure que la soirée avance, explique Thomas Langlois. Les mots jaillissent et s’ordonnent au gré d’intermèdes orientés vers les émotions. C’est un peu comme des bulles de colère, de joie, de désir qui traversent la tête d’un artiste en création.» Au hasard du spectacle, une guerre de papiers naît, ou l’envie de se mettre à écrire partout, sur les murs, sur le sol, sur la combinaison blanche des performeurs. De temps en temps, la raison reprend le dessus. Chacun s’attelle à donner une forme collective à ces mots en pleine ébullition.

La création se déclinera en musique et en vidéo dans le grand studio du LANTISS, le 9 février. Lunatik, un ensemble de musique contemporaine, y interprétera Seven, l’œuvre de John Cage, créée en 1988. La violoncelliste Marie-Loup Cottinet, diplômée de la Faculté de musique et étudiante à la maîtrise en littérature et arts de la scène et de l’écran, y expérimentera le concert augmenté, avec les autres musiciens de la formation. Ils interpréteront la partition une première fois, avant de la jouer chacun de nouveau en solo, juché sur une plateforme de couleur, en s’amusant avec des images projetées. À la troisième reprise, cet environnement éclaté, où l’on retrouvera même un micro-ondes en pleine action de cuisson de pop-corn, deviendra une installation en continu où la musique tourne en boucle!

Pour sa part, l’étudiant Todd Picard offrira, le 3 février, un aperçu de son projet de maîtrise au LANTISS. Son installation sonore, composée d’une dizaine de haut-parleurs autonomes, plonge les spectateurs dans la réalité sonore de la guerre. L’étudiant en musique a compilé des extraits de chansons portant sur des conflits, provenant notamment des Archives de folklore de l’Université Laval. «Le visiteur se tenant au milieu de l’installation va sentir la montée de la tension entre deux groupes de chanteurs qui se confrontent, explique Robert Faguy, directeur du LANTISS. Par la suite, il plongera au cœur du conflit. Les échanges de « tirs » de paroles et autres bruits sélectionnés viendront le cerner pendant quelques instants.»

Ce spectacle, tout comme plusieurs autres œuvres présentées à l’occasion du Mois Multi, permettra au public de vivre intensément la réalité artistique!

La programmation complète est disponible sur moismulti.org.


Le Mois Multi à l’UL, c’est…

École des arts visuels, salle de critique, local 3153

  • Midi-conférence avec Julien Maire. L’artiste franco-belge va aborder les thèmes des «analogies du numérique» en présentant ses travaux artistiques, qu’il s’agisse d’archives ou d’extraits de films ou d’œuvres majeures. Mardi 13 février, de 11 h à 12 h, entrée libre.
  • Conférence de Graeme Patterson. L’artiste canadien entretiendra le public de ses travaux de recherche autour de ses œuvres récentes. Jeudi 15 février, à 16 h, entrée libre.

Galerie des arts visuels

  • A Suitable Den, une installation de Graeme Patterson. Du vendredi 16 février au jeudi 22 mars, entrée libre.

LANTISS

  • Portes ouvertes. Samedi 3 février, de 10 h à 16 h, entrée libre. Programmation détaillée
    • Studio 1: Travail en cours autour de Seven: neveS.
    • Studio 2: Présentation du film La scène numérique, atelier-laboratoire de recherche-création, d’Alexandre Berthier.
    • Studio 3: Démonstration en continu. Dernière étape de recherche de la création Projet AREA (Autour du Rose Enfer des animaux), une installation performative inspirée du télé-théâtre cosmique de Claude Gauvreau (1958). Les spectateurs deviennent partie intégrante du dispositif, composé d’éléments mécaniques et médiatiques.
    • Studio 4: Rencontre avec l’étudiant à la maîtrise sur mesure en musique Todd Picard. Ce musicien de carrière cherche à présenter sous une autre forme la chanson québécoise traditionnelle.
  • Journées d’étude autour de la dramaturgie plurielle. Cet événement est en lien avec la Chaire de recherche du Canada en création pour une dramaturgie sonore au théâtre de l’Université du Québec à Chicoutimi, membre du CELAT. Jeudi 8 et vendredi 9 février.
  • Présentation de Phonographie 3. Jeudi 8 février, à 16h30, entrée libre.
  • Présentation de Seven: NeveS. Vendredi 9 février, à 15h30, entrée libre.

LAMIC

  • Présentation de …Manquante du collectif Les P’lis d’langue. Il s’agit d’un spectacle littéraire et poétique immersif. Du vendredi 16 au lundi 19 février, à 20 h. Le dimanche 18 février, une deuxième représentation aura lieu à 16 h.

Manquante-Jeanne-Murdock-credit-aucun
Spectateurs et performeurs traqueront les mots sans relâche dans … Manquante, un spectacle littéraire qui sera présenté du 16 au 19 février au LAMIC.
Photo: Jeanne Murdock

phonographie-Andree-Anne-Giguere

Le 8 février, au LANTISS, Phonographie 3 plongera les spectateurs dans la vie des Moniales Dominicaines de Shawinigan. Laurence Brunelle-Côté du Bureau de l'APA a vécu avec ces religieuses et capté des extraits sonores et visuels de leur quotidien.

Photo: Andrée-Anne Giguère

Écrivez-nous
Partagez
ULaval nouvelles