«Ce financement à long terme de plusieurs de nos meilleurs projets scientifiques en santé confirme nos efforts de longue date pour former et attirer à l’Université Laval des chercheurs de haut calibre», s’est réjoui le vice-recteur à la recherche et à la création de l’Université Laval, Edwin Bourget.

Le volet Fondation des IRSC prévoit le versement de subventions pour 150 projets de recherche au Canada, dont 9 à l’Université Laval. «Le Canada recèle des chercheurs en santé exceptionnels. Nos nouvelles subventions du volet Fondation offriront un soutien stable et à long terme à quelques-uns de ces brillants cerveaux afin qu’ils disposent du temps et des ressources nécessaires pour découvrir de nouveaux moyens de prévenir les maladies, de prendre en charge les maladies chroniques et d’améliorer la prestation des soins de santé. L’investissement annoncé se traduira par de meilleures méthodes de prévention, de meilleurs traitements et de meilleurs soins de santé, pour nous et pour les générations à venir», a souligné Alain Beaudet, président des Instituts de recherche en santé du Canada.

L’Université Laval a fait belle figure dans le concours Fondation, en décrochant du financement, sur cinq ou sept ans, pour 13,8% de ses projets – une performance supérieure à la moyenne des universités canadiennes.

André Marette, Philippe Pibarot, Jacques Côté, Lucie Germain, Éric Boilard, Michel Alary, Jean-Pierre Julien, Marc Brisson et Serge Rivest ont remporté les honneurs du volet Fondation. Tous ces chercheurs sont associés à la Faculté de médecine de l’Université Laval.

Leurs recherches en santé ratissent large, touchant notamment la prévention du VIH, le traitement de l’obésité et des maladies cardiométaboliques ainsi que la réponse immunitaire aux maladies du cerveau.