La Chaire de leadership en enseignement (CLE) en foresterie autochtone, qui vise à former les ingénieurs forestiers aux réalités autochtones, a tenu, le 10 avril à Wemotaci, la 8e rencontre de la Table des partenaires. En plus de permettre d’accueillir un nouveau partenaire, la communauté crie d’Oujé-Bougoumou, cette initiative a permis de rassembler une trentaine de représentants d’organisations provenant de diverses communautés autochtones, des gouvernements, du secteur forestier et de l’Université Laval.

L’avancement de plusieurs projets de recherche a été présenté. Des conférenciers ont aussi abordé des sujets comme l’approche socioécologique de la forêt des Innus de Pessamit et les enjeux de la production de bois dans les pourvoiries d’Essipit. La CLE en foresterie autochtone, rappelons-le, a été lancée officiellement en septembre dernier. Son titulaire est Jean-Michel Beaudoin, professeur au Département des sciences du bois et de la forêt.

Relisez l’article du Fil qui porte sur le lancement de la CLE l’automne dernier.