Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 52, numéro 20b | 2 mars 2017

Le Rouge et Or garde l’oeil sur la cible

À l'aube du Championnat du Réseau du sport étudiant du Québec, le club d'athlétisme est confiant d'atteindre ses objectifs élevés

Par Mathieu Tanguay

Au début de la saison, l’entraîneur-chef du club d’athlétisme Rouge et Or, Félix-Antoine Lapointe, disait viser un balayage des bannières québécoises en 2016-2017. À l’aube du Championnat du Réseau du sport étudiant du Québec, présenté au PEPS les 24 et 25 février, l’objectif n’a pas changé et les performances des derniers mois confirment que l’Université Laval a tous les atouts pour atteindre la cible.

Sur le papier, l’équipe masculine, triple championne en titre, est la favorite et plusieurs lui prédisent une quatrième victoire. «Je suis confiant, mais ce n’est jamais fait tant que la compétition n’est pas terminée», affirme prudemment l’entraîneur Lapointe. Du côté féminin, l’Université Laval lutte contre l’Université de Sherbrooke pour l’obtention de la bannière. Il s’agirait d’une première bannière en trois ans pour l’Université Laval «Ça risque de se décider dans les dernières épreuves, le samedi», croit l’entraîneur-chef du Rouge et Or. «Tout le monde est en santé, a bien hâte et est motivé, mais il y a de très bons éléments de l’autre côté aussi, ce qui rend le jeu des prédictions difficile. On devra contrôler ce qu’on peut contrôler et espérer que nos étudiants-athlètes puissent aller chercher les petits points qui feront la différence au pointage final.»

Une progression constante

Le Rouge et Or n’a cessé de présenter des prestations étincelantes au cours de la saison. «Nos piliers ont répondu à l’appel», affirme fièrement Félix-Antoine Lapointe. Le double médaillé d’or aux championnats nationaux de l’an dernier sur 1 500 m et 3 000 m, Antoine Thibeault, a obtenu une fois de plus le meilleur résultat au pays sur ces distances cette saison. Médaillé de bronze du 1 000 m du Championnat canadien de 2016, Nicolas Morin est actuellement le favori pour gagner cette épreuve. L’heptathlète recrue Peter Nsaka Malonge, «qui connaît une saison exceptionnelle», au dire de l’entraîneur, est une autre raison qui explique que le Rouge et Or pointe actuellement au quatrième rang par équipe au pays.

Les relais féminins impressionnent

Chez les dames, les équipes de relais 4 x 200 m et 4 x 400 m sont celles qui ont fait le plus de bruit cette saison. «Elles auront probablement la chance de batailler pour des médailles au niveau national si l’on se fie au classement actuel, ce qui est du jamais-vu», s’enthousiasme Félix-Antoine Lapointe. Après une première saison de cross-country impressionnante, la recrue Aurélie Dubé-Lavoie continue également d’avoir beaucoup de succès, sur les pistes intérieures cette fois. Récemment, la coureuse de demi-fond a notamment retranché 12 secondes au record d’équipe sur 3 000 m qui appartenait à Catherine Cormier depuis 2012. Les étudiantes-athlètes de l’Université Laval sont actuellement classées huitièmes au pays.

Ce vendredi 24 février, les épreuves du Championnat du RSEQ auront lieu de 12h à 19h. L’action reprendra le lendemain à partir de 11h et les bannières de champions devraient être octroyées autour de 17h. L’accès au stade couvert du PEPS est gratuit tout au long de la compétition.

RO-Athletisme-Mathieu-Belanger.jpg

Aurélie Dubé-Lavoie et Catherine Gagné tenteront d'aider le Rouge et Or à réaliser le doublé lors du Championnat provincial d'athlétisme, ce weekend, au PEPS.

Photo: Mathieu Bélanger

Écrivez-nous
Partagez