Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 52, numéro 26 | 4 mai 2017

Actualités UL

Pour la sécurité alimentaire d’Haïti

Patrice Dion collabore à un projet d'urgence visant la production de semences de sorgho tolérant au puceron jaune

Par Jean Hamann

Le professeur Patrice Dion, du Département de phytologie, et la Fondation Chibas-Haïti viennent de recevoir une subvention de 1,4 M$ d’Affaires mondiales Canada pour mener un projet d’urgence visant à organiser une réponse à la prolifération du puceron jaune en Haïti. L’annonce en a été faite le 4 mai à Bas Boen en Haïti, en présence de Jovenel Moïse, président de la République d’Haïti, de Carmel André Beliard, ministre de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural d’Haïti, et de Paula Caldwell St-Onge, ambassadrice du Canada en Haïti.

Le puceron jaune Melanaphis sacchari est un ravageur du sorgho ainsi qu’un vecteur de virus chez la canne à sucre. «Il est apparu en Haïti en 2015 et depuis il a proliféré dans toutes les zones du pays, signale Patrice Dion. Les variétés locales de sorgho sont très sensibles aux attaques de cet insecte.» En septembre dernier, Haïti a sollicité l’aide du Canada pour organiser la lutte contre cet insecte qui menace la sécurité alimentaire de la population haïtienne.

Le sorgho vient au 3e rang en importance parmi les céréales cultivées en Haïti et environ le tiers des agriculteurs en produisent. «Il s’agit d’une céréale de soudure, c’est-à-dire qu’elle est la seule céréale consommée par les ménages pauvres pendant la saison sèche, soit de janvier à avril. À ce moment, la famille a consommé tout le maïs qu’elle avait produit et le sorgho, qui est récolté en novembre et en décembre, lui permet de continuer à s’alimenter en attendant la récolte du printemps», précise le chercheur.

Dans le cadre du projet AKOSAA de l’Université Laval, également financé par Affaires mondiales Canada, l’équipe du professeur Dion et la Fondation Chibas-Haïti ont développé des variétés haïtiennes de sorgho tolérantes au puceron jaune. La subvention qui vient d’être annoncée leur permettra de produire très rapidement 500 tonnes de semences de lignées tolérantes.

Ces semences seront distribuées en juillet et en décembre 2017 à tous les producteurs et productrices de sorgho du pays grâce au concours d’organisations canadiennes, haïtiennes et internationales. «Nous souhaitons en faire profiter prioritairement les victimes du cyclone Matthew, qui a dévasté la zone sud du pays et qui y compromet la sécurité alimentaire», souligne le professeur Dion.


melanaphis-sacchari-credit-Fondation-Chibas
Le puceron jaune est un ravageur du sorgho ainsi qu’un vecteur de virus chez la canne à sucre. Il est apparu en Haïti en 2015 et il s’est depuis répandu dans toutes les régions du pays.
Photo: Fondation Chibas-Haïti

 

haiti-photo-9-patrice-cr-ericka-moerkerken
Dans le cadre du projet AKOSAA de l’Université Laval, l’équipe de Patrice Dion et la Fondation Chibas-Haïti ont développé des variétés haïtiennes de sorgho tolérantes au puceron jaune.
Photo: Ericka Moerkerken

recolte-de-sorgho-credit-The-Sustainable-Sanitation-Alliance

Le sorgho vient au 3e rang en importance parmi les céréales cultivées en Haïti. Environ le tiers des agriculteurs produisent cette céréale essentielle à la sécurité alimentaire du pays.

Photo: The Sustainable Sanitation Alliance

Écrivez-nous
Partagez