Histoire de vengeance, de meurtres, de prise de pouvoir… La compagnie de théâtre Les Écornifleuses présente une adaptation du texte probablement le plus violent du répertoire de Shakespeare, Titus Andronicus.

Dans cette version revisitée, les personnages masculins sont interprétés par des femmes, et vice-versa. Plusieurs éléments de cette tragédie sont modifiés pour créer une œuvre joyeuse qui dépeint les combats de notre époque.

Jusqu’au 2 décembre, au LANTISS (local 3655 du pavillon Louis-Jacques-Casault). Le spectacle est présenté à 19 h, le mardi et le mercredi, à 20 h, le jeudi, et à 16 h, le samedi. Une rencontre avec les artistes aura lieu le vendredi 24 novembre. Plus d’information