Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 52, numéro 25 | 27 avril 2017

À la une

Sophie D’Amours élue rectrice de l’Université Laval

La professeure, chercheuse et administratrice Sophie D'Amours devient la première femme rectrice de l'Université Laval

Par Claudine Magny

Le collège électoral a élu mercredi Sophie D’Amours au poste de rectrice de l’Université Laval. Celle-ci a obtenu 50,7% des voix au terme du 1er tour de scrutin. Elle devient ainsi la première femme et la 26e personne à assurer la direction de l’Université Laval. Ce premier mandat, d’une durée de cinq ans, débutera le 1er juin.

«Les gens ont souhaité un nouveau mode de gestion, et c’est ce que j’ai proposé, a indiqué la rectrice élue. L’expérience universitaire, on va l’enrichir. On va la rendre plus excitante, on va la rendre unique […] Nous avons débuté une réflexion importante sur l’avenir de notre université. Nous avons en quelque sorte entamé notre planification stratégique. Nous ne nous priverons pas de bonnes idées, loin de là!»

Engagée dans la communauté universitaire depuis plus de 20 ans, la rectrice élue a entamé sa carrière de professeure au Département de génie mécanique en 1995. De 2012 à 2015, elle a agi à titre de vice-rectrice à la recherche et à la création de l’établissement.

Avec plus de 130 publications scientifiques à son actif et sa contribution à de nombreux événements au Canada et à l’étranger, Sophie D’Amours a marqué l’évolution des modèles de planification du secteur forestier au Canada et ailleurs. Sa notoriété dans le domaine l’a, entre autres, menée à titre de professeure invitée en Norvège, en Suède, en France, au Chili, en Argentine et aux États-Unis.

Au fil des ans, la contribution de Sophie D’Amours a été soulignée à maintes reprises, notamment par l’obtention du prestigieux prix Brockhouse du Canada pour la recherche interdisciplinaire en sciences et en génie du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) en 2012, du prix Henri-Gustave-Joly-de-Lotbinière de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec en 2008, du prix Femme de mérite en sciences et technologies du YWCA en 2003 et par sa nomination à l’Académie canadienne du génie en 2013. En février 2017, elle a été admise à l’Académie royale suédoise de l’agriculture et de la foresterie à titre d’international fellow.

La rectrice élue possède une vaste expérience de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la gestion universitaire, tant au Québec qu’à l’international. Ainsi, au cours de son mandat, elle entend dynamiser et améliorer le milieu de vie sur le campus, innover dans les processus administratifs, mieux soutenir les initiatives étudiantes, rendre l’intégration et les services d’aide aux étudiants plus performants, mettre en oeuvre une stratégie intégrée d’internationalisation et maintenir l’intégrité de l’Université Laval en tant qu’université complète.

Pour consulter la plateforme électorale de Sophie D’Amours:

Visionnez son discours de victoire


En bref

La rectrice élue a obtenu 50,7% des voix au terme du 1er tour de scrutin.

Le collège électoral, chargé d’élire le recteur ou la rectrice, est composé des membres en fonction du Conseil d’administration, des membres en fonction du Conseil universitaire et de membres avec droit de vote des commissions des études, de la recherche et des affaires étudiantes.

Ce premier mandat, d’une durée de cinq ans, débutera le 1er juin.


rectorat-Sophie-DAmours-discours-cameras-credit-Marc-Robitaille
«Nous avons débuté une réflexion importante sur l’avenir de notre université. Nous avons en quelque sorte entamé notre planification stratégique. Nous ne nous priverons pas de bonnes idées, loin de là!», a affirmé la rectrice élue.
Photo: Marc Robitaille

Sophie D'Amours
À l’issue du huis clos, les membres du collège électoral ont félicité chaleureusement la prermière rectrice élue de l’Université Laval.
Photo: Marc Robitaille

rectorat-Sophie-DAmours-discours-Une-B-credit-Marc-Robitaille
Engagée dans la communauté universitaire depuis plus de 20 ans, la rectrice élue a entamé sa carrière de professeure au Département de génie mécanique en 1995.
Photo: Marc Robitaille

rectorat-Sophie-DAmours-discours-questions-credit-Marc-Robitaille

«Les gens ont souhaité un nouveau mode de gestion, et c'est ce que j'ai proposé. L'expérience universitaire, on va l'enrichir. On va la rendre plus excitante, on va la rendre unique.»

Photo: Marc Robitaille

Écrivez-nous
Partagez