Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume , numéro | 4 octobre 2018

Arts

Sur la scène des pros

L'OSQ a invité des étudiants de la Faculté de musique à jouer aux côtés de ses musiciens lors d'un concert au Grand Théâtre de Québec

Par Manon Plante

Lorsqu’on accompagne des chanteurs de renommée internationale comme la contralto Marie-Nicole Lemieux et le ténor Michael Schade dans une interprétation du Chant de la terre de Mahler, on joue indéniablement dans la cour des grands. C’est l’expérience qu’ont vécu des étudiants de la Faculté de musique et du Conservatoire de musique de Québec lors d’un spectacle de l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ), présenté le jeudi 27 septembre au Grand Théâtre de Québec. En plus de l’œuvre de Mahler, le public a pu entendre, lors de ce concert unique dirigé par Fabien Gabel, la pièce Dans le vent d’été de Webern.

«Cette expérience, ça vaut vraiment cher! On nous donne l’occasion de côtoyer des instrumentistes vraiment excellents. Nous voyons comment ils travaillent. Je ne retire que du positif de tout cet exercice», affirme Samuelle Michaud, étudiante à la maîtrise en musique – interprétation, qui était assise parmi les premiers violons lors du concert. Cette jeune femme, qui a grandi avec un violon dans les mains, a appris les rudiments de son art sous la supervision de ses parents, fondateurs d’une école de violon en Gaspésie. Bien qu’elle ait déjà joué avec d’autres orchestres professionnels, comme l’Orchestre symphonique de l’Estuaire, de Rimouski, ou les Violons du Roy (lors d’un concert conjoint avec la Faculté de musique), elle avoue que partager la scène avec les musiciens de l’OSQ représente un événement majeur. «Ils étaient vraiment conviviaux et gentils lors des répétitions. Ils nous attendaient à leur lutrin avec le sourire», révèle-t-elle.

Les étudiants ont commencé seulement le lundi précédant le concert à pratiquer avec l’OSQ. Pour Samuelle Michaud, les deux œuvres au programme formaient un tout nouveau répertoire, quoiqu’elle connaisse bien les deux compositeurs. «Il fallait comprendre très vite les directives du chef d’orchestre, indique la violoniste. Heureusement, Fabien Gabel est très organisé et il sait ce qu’il veut; il est toujours clair et précis. Il nous a traités comme des musiciens professionnels, tout en étant sensible au fait que nous sommes encore des étudiants. Il nous félicitait lorsque nous réussissions ce qu’il nous demandait. Il a trouvé le bon équilibre entre l’exigence professionnelle et le côté éducatif de l’expérience.»

Issu d’un partenariat entre l’OSQ, l’Université Laval et le Conservatoire de musique, ce concert vise à réunir la relève musicale et les musiciens professionnels lors d’un spectacle digne des plus grands orchestres symphoniques. Les deux chanteurs invités ont d’ailleurs offert une performance remarquable et émouvante, à la hauteur de leur talent, et les étudiants de l’Université Laval ont fait honneur aux grands noms avec qui ils partageaient la scène.

Outre Samuelle Michaud, cinq autres étudiants de l’Université avaient reçu une invitation pour participer à ce concert, soit Victor Desrochers (clarinette), Félix Fortin (trompette), Kunhwa Im (célesta), Sandra Veilleux (percussion) et Amélie Whittom (flûte).

 

samuelle_michaud_concert_OSQ_credit_louise_leblanc

Photo : Louise Leblanc

Samuelle Michaud, étudiante à la maîtrise en musique – interprétation, était assise parmi les premiers violons lors du concert.

Louise Leblanc

Photo : Louise Leblanc

Félix Fortin (trompette) et Victor Desrochers (clarinette).

OSQ_credit_louise_leblanc

Photo : Louise Leblanc

Sandra Veilleux (percussion).

OSQ_Marie_Nicole_Lemieux_credit_Louise_Leblanc

Six étudiants de l'Université Laval se trouvaient parmi les musiciens qui accompagnaient la contralto Marie-Nicole Lemieux dans son interprétation du Chant de la terre de Mahler.

Photo: Louise Leblanc

Écrivez-nous
Partagez
ULaval nouvelles