Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 9 | 9 novembre 2017

Société

Ils ont dit

Jocelyn Maclure, Hélène Lee-Gosselin et Gale West sur l'intelligence artificielle, les femmes en entreprise et la traçabilité de certains saumons

Sur l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA) connaît des progrès rapides. On prévoit qu’elle modifiera nos vies, y compris le monde du travail. Or, l’IA comporte des risques inhérents majeurs. Selon le président de la Commission de l’éthique en science et en technologie, Jocelyn Maclure, «il est crucial qu’un dialogue entre les chercheurs, les industriels, les décideurs et la société civile s’amorce dès maintenant pour que l’on recherche collectivement les moyens d’assurer une atténuation des risques et une distribution juste des avantages de l’IA.»

Jocelyn Maclure, Faculté de philosophie
Le Devoir, 2 novembre

Sur les femmes en entreprise

Le sexisme est encore bien présent en 2017 dans certaines entreprises du Québec, affirme Hélène Lee-Gosselin. «J’ai été choquée par des témoignages très candides de chefs d’entreprise me disant que lorsqu’ils partent sur la route avec leur vice-président finances masculin, ils n’ont pas de problème ni au bureau ni à la maison. Ils soutiennent qu’ils ne savent pas quelles seraient les conséquences s’ils voyageaient plutôt avec une femme.»

Hélène Lee-Gosselin, Département de management
Le journal du Conseiller, octobre 2017

Sur la traçabilité de certains saumons

Des saumons provenant d’une pisciculture de Terre-Neuve touchée par une maladie infectieuse ont été écoulés sur le marché canadien récemment. Comme cette maladie n’affecte pas les humains, l’Agence canadienne d’inspection des aliments n’impose pas la traçabilité du produit. Gale West estime que le système en place assure la salubrité des produits. «Je fais confiance aux gens de l’Agence. Ils font leur travail de façon assidue. On peut se fier à eux, on peut avoir confiance.»

Gale West, Département d’économie agroalimentaire et des sciences de la consommation
Radio-Canada, 2 novembre

Ils ont dit
Écrivez-nous
Partagez