Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 54, numéro 2 | 12 septembre 2018

Actualités UL

Treize revendications en 2018-2019

L’AELIÉS se penchera sur la gratuité scolaire balisée, la création d’un conseil des universités et la réforme du mode de scrutin

Par Yvon Larose

Treize dossiers répartis en six thèmes, c’est là le contenu du Cahier de revendications étudiantes adopté en juin dernier en conseil d’administration par l’Association des étudiantes et des étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (AELIÉS). Cette association représente plus de 11 000 membres inscrits aux 2e et 3e cycles. Le Cahier de revendications contient plusieurs des enjeux qui occupent une place importante dans la vie de ces étudiants. Sans surprise, trois des six thèmes touchent à des questions d’ordre financier, soit l’aide financière aux études, les droits de scolarité et le financement de la recherche.

«La gratuité scolaire balisée est l’un de nos dossiers prioritaires, affirme le président de l’AELIÉS et étudiant à la maîtrise en relations industrielles, Kevin Villeneuve-Tremblay. Nous croyons que l’éducation universitaire n’est pas une dépense, mais bien une contribution à l’amélioration du bien commun. C’est pourquoi nous favorisons un accès aux études universitaires non contraint par les droits de scolarité. Nous souhaitons l’instauration de la gratuité scolaire, mais balisée, c’est-à-dire limitée, par exemple, selon des critères d’admission plus serrés. Nous demandons donc au gouvernement du Québec d’entreprendre une décroissance ou un gel des droits de scolarité et une évaluation indépendante des scénarios pouvant mener à la gratuité scolaire balisée.»

Une autre revendication de nature financière touche à l’augmentation des budgets des Fonds de recherche du Québec. L’AELIÉS souhaite que ces budgets soient bonifiés afin que plus d’étudiants-chercheurs aient droit à des bourses. «Chaque session, dit-il, des étudiants en recherche nous parlent de leurs demandes de bourses et de leurs inquiétudes. À l’heure actuelle, seulement un tiers des demandeurs réussissent à décrocher une bourse de recherche.»

En gouvernance universitaire, l’AELIÉS réclame la création d’une instance indépendante capable d’unir les communautés universitaires derrière une vision mobilisatrice et vers des objectifs communs et définis. Ce Conseil des universités du Québec serait notamment chargé de revoir la grille de financement des universités. «En ce moment, explique Kevin Villeneuve-Tremblay, les associations étudiantes et les universités discutent de manière unidirectionnelle avec le gouvernement du Québec. Le Conseil permettrait une meilleure communication entre les parties. Il devrait aussi permettre la collaboration entre les universités au lieu de favoriser la continuité du contexte actuel basé sur la compétitivité entre les universités.»

L’AELIÉS se penchera également sur la réforme du mode de scrutin. Le président qualifie de «préoccupant» le taux de participation des jeunes aux élections. «Selon nous, indique-t-il, ceci s’explique par le mode de scrutin actuel qui ne permet pas aux jeunes de s’exprimer en faveur de partis non traditionnels. Aux prochaines élections, le tiers de l’électorat aura entre 18 et 34 ans, ce qui permet aux jeunes d’avoir un poids considérable. Toutefois, ce poids est considérablement diminué dans le mode de votation actuel.»

Dans ce dossier, l’Association se joint à la Solution étudiante nationale pour un scrutin équitable à laquelle adhèrent plusieurs associations étudiantes du Québec. Ensemble, elles demandent au gouvernement québécois de mettre en place un mode de scrutin proportionnel mixte compensatoire à redistribution régionale. «Ce mode, soutient Kevin Villeneuve-Tremblay, permettrait de mieux représenter les jeunes ainsi que les régions du Québec.»

Parmi les autres dossiers contenus dans le Cahier de revendications étudiantes, il faut mentionner la bonification de l’aide financière aux études, l’appui au projet de laissez-passer universitaire AELIÉS-CADEUL et l’instauration d’une politique nationale de prévention et de surveillance en santé mentale étudiante.

L’AELIÉS tiendra deux activités durant l’actuelle campagne électorale. Le 18 septembre, à compter de 19h, au café Fou AELIÉS du pavillon Alphonse-Desjardins, aura lieu un Pub Quiz consacré aux élections provinciales. Le 20, à compter de 18h, l’amphithéâtre Hydro-Québec, situé dans le même pavillon, accueillera un débat réunissant des représentants des ailes jeunesse des 4 principaux partis politiques québécois. Le débat aura pour thème le transport durable, les programmes sociaux, l’économie sociale et l’enseignement supérieur. L’événement sera organisé par l’AELIÉS, la CADEUL, le journal étudiant Impact Campus et la radio étudiante CHYZ 94,3.

Pour plus d’information sur les enjeux de l’AELIÉS en lien avec la campagne électorale :

https://www.aelies.ulaval.ca/enjeux

Pour consulter le Cahier de revendications étudiantes 2018-2019 de l’AELIÉS :

https://www.aelies.ulaval.ca/enjeux/revendications2018/

comité de direction de l’AELIÉS - 2018

Le comité de direction de l’AELIÉS. À l’avant : Catherine Asselin, vice-présidente aux droits étudiants, Kevin Villeneuve-Tremblay, président, Yasmine Mohamed, secrétaire générale, Ibrahima Massagninni Kone, vice-président aux études et à la recherche, et Baptiste Colas, vice-président aux affaires financières et au développement. À l’arrière : Nicolas Pouliot, vice-président aux affaires internes, et Guillaume Plante, vice-président aux affaires externes.

Photo: AELIÉS

Écrivez-nous
Partagez
ULaval nouvelles