Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 20B | 7 mars 2018

Actualités UL

Un monde sans frontières

La forêt et ses multiples facettes seront à l'honneur lors du 39e Salon de la forêt, le 17 et le 18 mars prochain

Par Matthieu Dessureault

Toute la fin de semaine durant, le pavillon Alphonse-Desjardins aura des airs forestiers. Étudiants, chercheurs, praticiens, artistes et de nombreuses autres personnes qui travaillent de près ou de loin avec la forêt investiront les lieux pour participer à une série d’activités. Organisé par une vingtaine d’étudiants bénévoles de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, le Salon de la forêt est un événement annuel qui a pour but de faire découvrir la richesse de ce milieu.

Le thème de cette année, d’ailleurs, est «Les mille et une possibilités de la forêt». «La forêt, c’est beaucoup plus que de la coupe de bois! Le Salon vise à détruire certains préjugés et renseigner le grand public sur les nombreuses activités qui s’y font, que ce soit la recherche, la récréation, l’aménagement forestier ou la conservation de la faune», explique Virginie Houle, étudiante au baccalauréat en aménagement et environnement forestiers et vice-présidente de la Semaine des sciences forestières, qui chapeaute l’événement.

En tout, une trentaine d’exposants seront sur place pour partager leur passion et répondre aux questions. La Forêt Montmorency, le Centre d’études de la forêt et l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec, entre autres organisations, seront représentés. Des conférences porteront sur l’ornithologie, la mycologie, le crédit carbone, le liège naturel des chênes et les mycorhizes. Des étudiants animeront des ateliers d’identification des arbres et inviteront les curieux à manipuler des instruments et des outils de mesure utilisés dans le milieu forestier.

Les organisateurs ont aussi préparé une programmation de films ayant pour thème la forêt, comme L’erreur boréale (Richard Desjardins), La forêt interdite (Kevin W. Matthews), L’homme qui plantait des arbres (Frédérick Back) et Les pionniers de l’or vert des Andes du Pérou (Gerd Herren). Afin que les cinéphiles profitent pleinement de l’expérience, des fauteuils seront installés et du popcorn sera distribué. Des experts seront aussi sur place pour présenter certains des films.

À cela s’ajoute une exposition de photos qui réunira les vingt œuvres finalistes d’un concours organisé en amont de l’événement. À l’image du Salon, ces photos présentent des scènes forestières très variées. «Certains participants ont photographié des paysages ou des animaux, comme un lynx ou un orignal. Plusieurs étudiants ayant effectué un stage en forêt nous ont envoyé des photos de coupes forestières ou de chargement de bois par des camions. L’exposition permettra aux gens de voir ce qui se passe sur le terrain au-delà des promenades qu’ils font dans les parcs nationaux», indique Virginie Houle. Un jury attribuera à l’une ou l’autre des photos un 1er, un 2e et un 3e prix et le public sera invité à voter pour son coup de cœur.

Enfin, les visiteurs pourront assister aux jeux forestiers, une compétition amicale réunissant des étudiants en foresterie issus de divers établissements. Au programme, souque à la corde, fendage de la bûche, résolution d’énigmes et plusieurs autres activités qui promettent leur lot de plaisir. Le tout se déroulera dans la cafétéria ouest du pavillon.

Plus d’information


salon-foret-2-credit-Semaine-Sciences-Forestieres
Cette année encore, les visiteurs pourront assister aux jeux forestiers, une compétition amicale réunissant des étudiants en foresterie issus de divers établissements.
Photo: Semaine des sciences forestières

salon-foret-1-credit-Aurelie-Poudrier

Kiosques, conférences, exposition de photos, films: les organisateurs de l'événement ratissent large afin de démontrer toutes les possibilités de la forêt.

Photo: Aurélie Poudrier

Écrivez-nous
Partagez