Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 53, numéro 29 | 11 juin 2018

Actualités UL

Un partenariat stratégique

L'Université et FPInnovations intensifient leur coopération en matière d'enseignement et de recherche

Par Yvon Larose

FPInnovations est l’un des plus grands centres privés de recherche forestière au monde. Son mandat consiste à soutenir la compétitivité du secteur forestier canadien. Il possède des laboratoires de recherche dans trois villes, dont Québec. La Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique (FFGG), pour sa part, abrite le Département des sciences du bois et de la forêt, un acteur clé du domaine reconnu internationalement pour la qualité de son enseignement et de ses activités de recherche. Le lundi 11 juin, au pavillon Gene-H.-Kruger, la rectrice Sophie D’Amours et le président et chef de la direction de FPInnovations, Stéphane Renou, ont annoncé la signature d’ententes collaboratives entre les deux entités visant à maximiser le potentiel d’innovation du secteur forestier.

«Nous avons de grandes attentes, affirme le doyen de la FFGG, Guy Mercier. Les partenaires sont dans un esprit de concertation tel qu’on peut envisager une augmentation en nombre et en diversité des projets conjoints. Aussi, nous allons non seulement conforter notre place, mais voir nos capacités décuplées. Notre marche vers l’excellence s’accélère.»

Le nouveau partenariat s’inscrit dans la continuité. Depuis plusieurs années, l’Université et FPInnovations collaborent à des projets de recherche dans les domaines des sciences du bois et de la forêt. Par exemple, FPInnovations est membre du consortium de recherche FORAC, un centre d’expertise pour l’avancement de l’industrie des produits forestiers. Il est également un partenaire de choix des recherches menées à la Faculté en génomique forestière. Il a, en outre, contribué au démarrage de la Chaire industrielle de recherche du CRSNG sur la construction écoresponsable en bois et au démarrage de la Chaire de leadership en enseignement en foresterie autochtone. Avec la nouvelle entente, la collaboration entre les deux partenaires ira encore plus loin. Ce sera d’abord le cas sur le plan des infrastructures.

«Les deux partenaires partageront un parc d’équipements optimisé, explique Guy Mercier. D’ailleurs, l’entente prévoit un don d’équipements d’une valeur de près de 150 000$ par FPInnovations. Ces équipements sont en cours d’installation dans les laboratoires du pavillon Gene-H.-Kruger. Un partage plus poussé de l’expertise est aussi prévu puisque des chercheurs de FPInnovations obtiendront le statut de professeurs invités. Ils pourront dès lors collaborer plus étroitement aux enseignements de la Faculté dans le domaine des sciences du bois.»

En plus d’assurer la poursuite des initiatives de recherche communes déjà amorcées, l’entente de partenariat qui vient d’être annoncée ouvrira de nouvelles perspectives quant à la durée et à la nature des collaborations futures entre FPInnovations et l’Université. «Le partenariat durera au minimum dix ans, souligne le doyen. Un tel horizon temporel permet de mieux planifier le développement de la recherche, tout en offrant la possibilité d’explorer conjointement de nouveaux thèmes dont le potentiel est indéniable, comme la scierie 4.0, la forêt intelligente, la composition des panneaux et le bilan carbone forêt-produit forestier.»

Autre élément d’importance: dans le cadre de l’entente, FPInnovations met sur pied un fonds d’un demi-million de dollars qui servira à l’octroi de bourses destinées aux étudiants en sciences du bois et de la forêt. Une tranche de 50 000$ sera versée annuellement pendant dix ans. Le fonds sera géré par La Fondation de l’Université Laval.

Selon Guy Mercier, cette nouvelle formule du partenariat FPInnovations – Université Laval rendra le pôle d’excellence régional en foresterie encore plus performant et plus innovateur. «On peut dire sans l’ombre d’un doute que la Faculté confirme son haut rang en matière de recherche en sciences du bois et, bientôt, en sciences de la forêt, affirme-t-il. L’Université, en ce domaine, jouait déjà dans les ligues majeures à l’échelle internationale. Ce nouveau partenariat est un indéniable atout pour exceller encore davantage.»

La rectrice Sophie D’Amours abonde dans le même sens. «Cette annonce, dit-elle, vient confirmer le leadership du Québec en recherche forestière et consolider le pôle francophone canadien en la matière. Depuis quelques années, on cherche de nouvelles avenues pour l’usage du bois. Les chercheurs ont fait de grandes avancées dans la recherche plus fondamentale et on est en train de construire sur ces avancées. Le partenariat permettra d’aller plus loin, notamment en nanotechnologies et en cellulose du bois. On arrive maintenant à extraire du bois pas mal de valeur.»


photo-officielle-8504-credit-FPInnovations

Lors de l'annonce du partenariat UL – FPInnovations: Denis Lebel, PDG du Conseil de l'industrie forestière du Québec, Beth MacNeil, sous-ministre adjointe à Ressources naturelles Canada, Sophie D'Amours, rectrice, Stéphane Renou, président et chef de la direction de FPInnovations, Jacynthe Leclerc, directrice générale du Centre de foresterie des Laurentides, et Line Drouin, sous-ministre au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Photo : FPInnovations

bois

Les activités de recherche du nouveau partenariat toucheront notamment à la génomique forestière, à la transformation du bois et aux panneaux, à la foresterie autochtone et à la fabrication intelligente.

Écrivez-nous
Partagez