Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec, M. Pierre Dufour, a procédé à la signature d’une entente conclue avec l’Université Laval pour la création d’une chaire de leadership en enseignement en gestion durable des forêts privées qui permettra d’augmenter la contribution de la forêt privée à l’économie du Québec et de ses régions.

Fruit d’une collaboration entre le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), l’Université Laval, la Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) et Domtar, les travaux de la nouvelle chaire contribueront à mieux comprendre l’incidence du profil sociologique des propriétaires forestiers sur leurs décisions de gestion forestière et ainsi à mieux former les professionnels qui auront à œuvrer en forêt privée. Les résultats de ces travaux permettront d’améliorer les stratégies et les mesures à mettre en œuvre pour accroître les bénéfices liés à l’aménagement forestier en forêts privées.

La participation financière du MFFP à la chaire de leadership s’élève à 240 000$, soit 80000$ par an pour les trois prochaines années, avec une possibilité de renouvellement pour deux années supplémentaires. À ce soutien financier s’ajoutent la contribution de Domtar, qui s’élève à 120 000$ pour les trois prochaines années, soit 40 000$ par an, et celle de la FPFQ, qui s’élève à 125 000$ pour les cinq prochaines années, soit 25 000$ par an.

«Une gestion durable et optimale de la forêt privée au Québec, voilà ce à quoi nous aspirons, a affirmé le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec, Pierre Dufour. En développant nos connaissances sur la réalité des propriétaires de forêt privée, nous souhaitons être en mesure de mieux répondre à leurs besoins et ultimement de susciter davantage d’engagements de leur part dans l’aménagement de leur boisé. Nul doute que cette démarche sera bénéfique non seulement pour la mise en valeur de la forêt privée, mais également pour le développement socioéconomique des communautés rurales, notamment celles du sud du Québec.»

«L’entente conclue avec le gouvernement du Québec et l’appui financier de la Fédération des producteurs forestiers du Québec et de Domtar donnent le feu vert à notre université et à sa Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique pour entamer les prochaines étapes de la mise en œuvre d’un projet important en gestion durable des forêts privées, a précisé pour sa part la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours. Ce partenariat contribuera à assurer un meilleur soutien des producteurs forestiers par le développement de nouvelles connaissances, ce qui engendrera des retombées positives pour l’ensemble de la société québécoise.»

«Domtar est présente dans le paysage forestier québécois depuis 150 ans. Par notre contribution à la mise en place de la Chaire de recherche en gestion durable des forêts privées, nous collaborons à l’amélioration de l’expertise des futurs ingénieurs forestiers et à l’émergence des solutions innovantes pour le secteur forestier québécois», a souligné Sylvain Bricault, directeur général de l’usine Domtar de Windsor.

André Roy, administrateur à la Fédération des producteurs forestiers du Québec, a précisé pour sa part que «si les propriétaires forestiers font davantage appel aux ingénieurs forestiers pour les accompagner dans leurs projets d’aménagement de leurs boisés, ceux-ci devront mieux comprendre les aspirations de cette clientèle et les particularités des opérations en forêt privée.» «Ce constat, ajoute-t-il, vaut pour la formation des ingénieurs forestiers et celle des autres professionnels dont l’action vise la gestion des propriétés forestières. Cette initiative répond ainsi à un vieux souhait de notre organisation.»

Faits saillants

  • L’aide financière du MFFP à la chaire de leadership en enseignement est accordée par l’entremise du Programme d’aménagement durable des forêts (PADF) 2018-2021
  • Les forêts privées représentent le tiers de la possibilité forestière du Québec toutes essences confondues et la moitié en ce qui a trait aux feuillus. Seulement la moitié de cette possibilité forestière est récoltée.
  • La chaire de leadership en enseignement permettra d’augmenter la place de la forêt privée en enseignement et en recherche tout en
    • bonifiant la formation des ingénieurs forestiers
    • interpellant les différents professionnels associés à la forêt privée et les propriétaires forestiers
    • outillant le MFFP pour élaborer les politiques et les programmes les plus efficaces
  • Parmi les enjeux qui seront abordés:
    • la compréhension de la réaction des propriétaires forestiers aux mesures incitatives, puisque la vente de bois ne représente souvent qu’un revenu d’appoint pour le propriétaire de forêt privée
    • l’évaluation de l’effet des différentes contraintes sur la récolte en forêt privée
    • la maximisation des retombées pour les communautés rurales
    • l’élaboration d’une stratégie pour accroître les bénéfices de l’intensification de l’aménagement forestier
    • l’amélioration de la performance des mesures pour acquérir les connaissances et les transférer aux propriétaires et aux conseillers forestiers
  • Une table des partenaires sera mise en place pour favoriser les échanges, discuter des orientations des travaux et accroître l’effet et l’influence de leurs réalisations.

Plus d’information: