Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 52, numéro 13 | 13 décembre 2016

Arts

Virtuoses de l’image

L'exposition 30 réunit les oeuvres ayant gagné le coeur des jurys des Concours interuniversitaires de bande dessinée et de photographie

Par Matthieu Dessureault

Pour Melissa Amero, la nuit offre un potentiel créatif énorme. Quand la ville dort, elle arpente les rues à la recherche de scènes à photographier. La couleur des feux de circulation, les halos lumineux formés par les lampadaires, les ombres, la brume, tout cela lui procure de l’inspiration. Ses pérégrinations nocturnes ont donné lieu à une belle mosaïque de photos aux couleurs éclatantes. «La nuit, il y a une énergie qui est tellement différente de celle du jour. On y trouve une sorte de vide contemporain. J’aime incroyablement travailler avec des effets de flou. J’ai choisi trente photos, que j’ai assemblées de façon à ce qu’elles racontent quelque chose. La composition picturale est importante, mais on peut aussi y voir un aspect narratif», explique l’étudiante au baccalauréat en arts visuels et médiatiques.

Cette oeuvre, intitulée My Blurry Narratives (ou Destins imprécis, en français), lui a valu le deuxième prix du Concours interuniversitaire de photographie. L’initiative, qui comprend également un volet bande dessinée, est organisée chaque année par le Regroupement des services universitaires d’animation culturelle et communautaire. Ces concours sont ouverts à tous les étudiants des universités québécoises et des universités francophones canadiennes participantes. Des prix et des mentions spéciales sont remis par des jurys composés de professionnels. Jusqu’au 21 décembre, on peut voir les oeuvres qui ont retenu leur attention à la salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins. L’exposition sera, par la suite, présentée dans les autres établissements partenaires. Le thème, cette année, était le chiffre 30.

En plus de Melissa Amero, trois autres étudiants de l’Université Laval figurent parmi les photographes lauréats, soit Cindy Melissa Boisvert (coup de coeur du jury) ainsi que Julien St-Pierre et Thomas Simard-Robitaille (mention spéciale pour l’habileté technique). Du côté de la bande dessinée, le premier prix a été remis à Charles-Étienne Brochu. Avec sa tablette graphique, l’étudiant à la maîtrise en arts visuels a dessiné une succession d’images dans lesquelles un personnage féminin rejoint son amoureux. Plus petite que lui de trente centimètres, elle doit utiliser un tabouret pour pouvoir l’embrasser.

L’anecdote ayant inspiré cette histoire fait sourire: Charles-Étienne Brochu mesure 6 pieds 7 pouces et sa copine, 5 pieds 3 pouces. S’ils n’ont pas besoin d’un tabouret pour équilibrer leurs tailles, cette situation a tout de même servi de moteur créatif au récit. «Avant tout, je voulais inventer une histoire simple pouvant être mise en valeur par mon style de dessin un peu naïf et coloré. Ça a pris du temps pour trouver une idée. Trente, c’est une drôle de thématique! J’ai pensé à divers objets pour lesquels ce chiffre est significatif, puis je me suis dit qu’une règle, ça avait une taille de trente centimètres. De fil en aiguille, la règle a disparu, mais le concept de trente centimètres est resté», raconte-t-il.

Six autres BD d’étudiants de l’Université ont été sélectionnées pour l’exposition, soit celles d’Olivier Morissette (troisième prix), d’Annabelle Guimond-Simard (mention spéciale pour l’originalité dans le traitement du sujet), de Janie Deschênes, de Noura Drouin, de Yu-nam Liu et de Cesar Vianna Nunes. En tout, cinquante oeuvres sont présentées.

À voir jusqu’au 21 décembre à la salle d’exposition (local 2470) du pavillon Alphonse-Desjardins. Envie de soumettre une oeuvre à l’un de ces concours? Remplissez la fiche d’inscription et faites-la parvenir au Bureau de la vie étudiante avec votre BD ou votre photographie sur le thème «Autoportrait» d’ici le 9 février. Plus d’information


bd-photo-2e-prix-melissa-amero
My Blurry Narratives, de Melissa Amero (2e prix en photographie)


bd-3e-prix-olivier-morissette
30 jours d’été, d’Olivier Morissette (3e prix en bande dessinée)


bd-photo-coup-de-coeur-jury-cindy-melissa-boisvert
Premier Amour, de Cindy Melissa Boisvert (coup de coeur du jury)


bd-photo-habilite-technique-julien-et-thomas
30 bougies, de Julien St-Pierre et Thomas Simard-Robitaille (mention spéciale «Habileté technique» dans la catégorie photographie)


bd-originalite-traitement-sujet-annabelle-guimond-simard
30 jours, la pulsation du cycle, d’Annabelle Guimond-Simard (mention spéciale «Originalité dans le traitement du sujet» dans la catégorie bande dessinée)

bd-1er-prix-charles-etienne-brochu

Photo: 30 centimètres, de Charles-Étienne Brochu (1er prix en bande dessinée, 2016)

Écrivez-nous
Partagez